Êtes-vous protégé au travail après 65 ans?

Par Philippe Ventura, CFA le 16 avril 2013

 

Comment nos obligations financières après 65 ans changeront l’industrie des avantages sociaux

Dans mon industrie, on discute beaucoup de la difficulté qu’auront plusieurs à connaître une belle retraite après 65 ans étant donné l’espérance de vie plus longue. Nous sommes en train de redéfinir la retraite.

Continuer de travailler après 65 ans est une réalité de plus en plus commune pour beaucoup de gens. Contrairement à ce qu’on voyait dans le passé, nous ne travaillerons plus jusqu’à 65 ans pour ensuite prendre une brève retraite de 7 ou 8 ans avant de mourir à 72 ou 73 ans.

En voulant améliorer nos conditions de vie, nous avons écourté nos années de travail pour nous payer plus de « bon temps ». En fait, pendant quelques décennies, il y a eu une tendance à prendre sa retraite beaucoup plus jeune. Certains, motivés par les publicités de Liberté 55 (vous vous en souvenez?), prenaient leur pension dès le jeune âge post-ado de 55 ans. Plusieurs la prenaient vers l’âge de 60.

Selon CTVNews, près de 73% des Canadiens estime qu’à l’âge de retraite (65 ans et plus), il sera encore au travail. Seulement 4 ans auparavant, c’était 49% qui pensait ainsi.

Comme vous le savez bien, cette réalité n’est plus la nôtre. Finies sont les années de retraite confortablement payées par de riches et généreux fonds de pension. Ces régimes à prestations déterminées disparaissent rapidement et sûrement.  Par ailleurs, les taux d’intérêt sont si faibles que toute autre forme de régime de retraite peine à faire croître les actifs de retraite pour assurer une retraite dorée.

Conséquemment, on ne peut plus vraiment prendre notre retraite à 60 ans… certainement pas à 55. La tendance change et l’on va recommencer à voir les gens prendre leur retraite à 65 ans ou plus.

Dans le groupe d’âge 65-70 ans, 1 personne sur 4 travaille encore. En 2000, c’était 1 sur 10.

Donc, on en arrive aux…

Avantages sociaux

Dans cette logique, nous serons confrontés à un autre problème lié à l’âge plus avancé de retraite : cette semaine, nous avons entendu deux fois la même question problématique provenant de deux clients : « qu’arrive-t-il aux produits d’assurance collective et les produits de protection du vivant après 65 ans si on est encore au travail? En autre mot, qu’arrive-t-il à notre assurance invalidité collective et/ou personnelle après 65 ans? Car je dois travailler étant donné mes obligations financières ».

Aujourd’hui, la plupart des produits d’assurance invalidité se terminent à 65 ans. Au mieux, la couverture est réduite de 50% après 65 pour disparaitre à 70 ans, au pire elle disparaît complètement au jeune âge de 65 ans. Selon moi, cela ne tient plus la route. Il doit y avoir des changements qui soient adaptés à la nouvelle réalité du marché du travail; les gens sont en santé plus longtemps. Cela a comme conséquence que les gens veulent travailler plus longtemps pour 1) financer leur retraite et 2) se garder actif pour éviter l’ennui.

Or, si on demeure actif pour une plus longue période, il va de soi que l’on continue de vivre avec les mêmes habitudes que nous avions plus jeunes. Nos besoins d’assurance invalidité/ de protection du revenu seront encore bien réels. L’ignorer ne ferait que transférer le problème à l’état.

Est-ce votre situation? Croyez-vous que ce sera votre situation? En attendant, il y a des solutions approximatives, mais elles sont peu adaptées aux travailleurs de 65+ ans.

Évidemment, une meilleure santé jumelée aux baby-boomers nous force à revoir nos conditions de travail pour les préretraités de 65 à 75 ans!

 

Suivez-nous sur Twitter: @philippeventura

 

Qui pourrait aussi vous intéresser:

  1. Êtes-vous assez riche pour être imposé davantage?
  2. 53 ans et pas sûr de sa retraite

{ 2 comments… read them below or add one }

g. Jean décembre 15, 2013 à 11 h 12 min

En tout cas, j’ai 64.5 ans, chez Bridgestone, les ressources humaine m’ont appelé pour me dire que mon assurance invalidité se terminait tenant compte que j’avais une assurance invalidité courte durée de 6 mois qui te mènera a 65ans ou plus d’assurance.
Question si je suis sur le site et que je me blesse, il restera la responsabilité civile de l’usine?

Répondre

Philippe Ventura, CFA décembre 15, 2013 à 13 h 08 min

Merci de votre commentaire!

Alors, la réponse rapide est: oui.

Mais, vous avez mieux: la CSST. Si vous deviez vous blesser au travail, la CSST couvrirait 90% de votre revenu net après la 14e journée d’arrêt.

Par ailleurs, si vous êtes encore très actif et en bonne santé, il y a des solutions qui s’offrent à vous et vos collègues de 65 ans et plus:

1) L’assurance invalidité 24h/24h contre les accidents. Cette assurance vous couvre au travail, mais aussi à l’extérieur des heures de travail.
2) L’assurance contre les maladies graves. Comme le nom le dit, si vous deviez tomber malade dû à une des 22 maladies graves énumérées les plus communes, l’assurance vous paye une prestation forfaitaire.
3) L’assurance de soins de longue durée. Avec cette couverture, au lieu de passer à travers vos épargnes ou votre pension, l’assurance paye les frais de soins en établissement de santé ou hors établissement.

Évidemment, il y a des coûts liés à ces produits, mais vous seriez couvert et rassuré pour les années à venir.

Parlez-en à votre conseiller!

Répondre

Leave a Comment

Previous post:

Next post: